Les Ondines ou Les Nymphes de la Seine

Les Ondines ou Les Nymphes de la Seine Les Ondines ou Les Nymphes de la Seine

Les Ondines ou Les Nymphes de la Seine

1899 H 172 cm • D 67 cm Origine : Dépôt de la Manufacture nationale de Sèvres en 1902 N° d'inventaire : D1902.368 Copyright : Marco Illuminati


Cette colonne était l’un des éléments constituant l’immense fontaine en grès érigée cours La Reine par la manufacture de Sèvres à l’occasion de l’exposition universelle de 1900. Avec cette construction monumentale, la manufacture entendait démontrer son savoir-faire et impressionner les visiteurs. Trois nymphes ou ondines, divinités ou génies peuplant la Seine, forment une ronde autour de la colonne. Leur position dos à dos ainsi que la souplesse des drapés évoquent Les Trois Grâces de Germain Pilon, monument conservé au musée du Louvre dont Boucher possédait un dessin dans sa collection personnelle. Le traitement du grès en dégradés de bleus et de verts et le mouvement des drapés très fluides évoquent l’écoulement de l’eau associé au cours du fleuve.

L’Âge de pierre ou Homme combattant un serpent

 L’Âge de pierre ou Homme combattant un serpent  L’Âge de pierre ou Homme combattant un serpent

L’Âge de pierre ou Homme combattant un serpent

1893 H 199 cm • L 145 cm • P 100 cm Origine : Don de madame veuve Gabriel Jules Thomas en 1905 N° d'inventaire : 1905.34 Copyright : Marco Illuminati


Ce plâtre est le modèle du bronze de L’Âge de pierre commandé par l’Etat pour orner l’escalier de la galerie de zoologie du Muséum national d’histoire naturelle, devenue depuis la galerie de l’Evolution. Le choix du sujet s’inscrit dans le contexte des travaux des premiers préhistoriens. Dans la lignée de Jacques Boucher de Perthes et en s’appuyant sur la découverte de silex taillés, ceux-ci ont prouvé que l’homme existait à des époques très reculées, beaucoup plus anciennes qu’on ne le pensait jusque-là.

Thomas a figuré un homme combattant un serpent au moyen d’un silex taillé, secondé par son chien qui incarne la civilisation par opposition au monde sauvage du serpent. Sa représentation reflète évidemment l’état des connaissances de son temps. On sait aujourd’hui que les silex étaient majoritairement utilisés comme outils et non en tant qu’armes et qu’ils étaient maniés au moyen d’un manche ou d’une poignée aujourd’hui disparue. De plus, pour ce sujet novateur, Thomas est resté tributaire des modèles gréco-romains. La composition du corps en extension et le serpent s’enroulant autour des jambes sont ainsi directement issus du Laocoon, chef d’œuvre de la sculpture hellénistique qu’il avait pu étudier au Vatican pendant son séjour à Rome.

 

Marie HL




Le musée Camille Claudel à Nogent-sur-Seine et l’association Tournefou à Pâlis ont sélectionné l’artiste qu’ils accueilleront en résidence de recherche et création en 2023 : c’est Marie HL, autrice et architecte, qui succèdera à Isabel Duperray, accueillie en 2022. 


© Solène Mathieu

 

Après des études d’architecture à Paris et Jérusalem, Marie HL se tourne vers l’écriture et obtient en 2021 un master de création littéraire à l’Université du Havre. La même année, elle fonde avec quatre autrices un collectif de littérature féministe et sororal : Frontière à Petite Échelle (FàPE). Elle pratique aussi la poésie sonore au sein de Dessin Envolé, collectif d’arts multiples.  

Le travail d’écriture de Marie HL tourne autour des questions de mémoires, de frontières ou encore de conditions des femmes, d’hier et d’aujourd’hui. Elle anime des ateliers d’écriture avec plusieurs types de public, notamment des étudiants d’écoles d’architecture et des enfants, en lien avec l’association Le Labo des Histoires.  

Livret de présentation du travail de résidence de Marie HL 

 

 

Acquisition de Volubilis d’Alfred Boucher




Une œuvre majeure d’Alfred Boucher a rejoint les collections du musée Camille Claudel : Volubilis. Après le succès retentissant qu’il remporta avec ce sujet au Salon de 1896, le sculpteur le déclina en différents matériaux, sous de multiples formes et en dimensions variées. L’un des plus beaux exemplaires est le marbre mesurant 1,20 mètre de haut acquis pour le musée auprès de la galerie londonienne Bowman Sculpture.


Elle représente un nu féminin assis sur un rocher parsemé de plantes et de fleurs en relief, les jambes drapées dans une étoffe. La pose est extrêmement grâcieuse, l’inclinaison de la tête équilibre la torsion des genoux et, malgré des yeux presque clos, le spectateur ne peut éviter de suivre le regard, conduit par la ligne du bras gauche jusqu’à la fleur de volubilis qu’elle tient dans la main.

A l’image du style d’Alfred Boucher, ce nu est un mélange d’idéalisation et de naturalisme : idéalisation du nu lisse en marbre poli, mis en valeur par l’aspect brut du rocher et la souplesse du tissu qui drape les jambes ; naturalisme des tendons que la torsion du cou fait saillir et de certains os sensibles sous la peau (clavicules, omoplates, vertèbres…), qui donnent vie à ce corps.

Cette acquisition majeure permet de compléter le fonds de référence d’œuvres d’Alfred Boucher conservé par le musée Camille Claudel grâce aux dons faits par l’artiste et aux acquisitions réalisées depuis les années 1980. Il comprend désormais 222 objets, dont un quart de tableaux, un quart de dessins et une moitié de sculptures.  Volubilis vient accroitre significativement l’intérêt de ce fonds, en raison de son importance dans la carrière de l’artiste et de la qualité exceptionnelle de cet exemplaire, qui devient sans conteste la plus belle œuvre de Boucher du musée.

 

Volubilis a été acquis avec le soutien de l’Etat (fonds national du patrimoine), de la région Grand Est (Fonds régional d’acquisition pour les musées), du département de l’Aube, des Amis du musée Camille Claudel et de Jean-Eudes Maccagno.

La nature en sculpture

Mercredi 22 février à 14h45

Visite du mercredi

La nature en sculpture
Mercredi 22 février à 14h45

Visite du mercredi

Par sa beauté et ses nombreuses symboliques qui lui sont attribuées, la nature est une riche source d’inspiration pour les sculpteurs. Le temps d’une visite, partez à la découverte des différents motifs fleuris présents dans les sculptures de la collection du musée.

 

Aimé Jules Dalou, Vase de la ronde des enfants, 1899, grosse porcelaine, manufacture de Sèvres © Yves Bourel

 

Nombre de places limité 

par téléphone au : 03 25 24 76 34

par mail : reservation@museecamilleclaudel.fr

Informations pratiques

Lieu :
Horaires & Tarifs :

14h45

 

Durée : 1h

 

Tarif : 3€ en plus du billet d'entrée du musée

Gratuit pour les parents qui dépose un enfant à l'atelier jeune public

 

 

Réservation conseillée :

03 25 24 76 34

reservation@museecamilleclaudel.fr

Activités en lien :

 

 

 

Plutôt guerrière antique ou chanteur florentin ?

Dimanche 26 février à 14h30

Atelier pour tous

Plutôt guerrière antique ou chanteur florentin ?
Dimanche 26 février à 14h30

Atelier pour tous

Enfilez votre déguisement pour cet atelier carnavalesque !

Plusieurs personnages costumés vous attendent dans les salles du musée, comme la Minerve s’armant d’Alfred Boucher ou le Chanteur florentin du XVe siècle de Paul Dubois. Partez à leur rencontre avant de rejoindre l’atelier. Quel participant costumé choisirez-vous de modeler ? Un inconnu déguisé en super-héros ? Votre enfant pirate ? Votre épouse bonne fée ?  

 

Pour tous, enfants à partir de 8 ans, adolescents et adultes

 

Paul Dubois, Le Chanteur florentin, vers 1867, bronze © Yves Bourel

 

Nombre de places limité !

par téléphone au : 03 25 24 76 34

par mail : jeunepublic@museecamilleclaudel.fr

Informations pratiques

Lieu :
Horaires & Tarifs :

14h30

Durée : 2h

 

Tarif : 5€ par participant

Forfait 15€ pour 4 ateliers

À partir de  8 ans

 

Réservation conseillée !

03 25 24 76 34 

jeunepublic@museecamilleclaudel.fr

 

Le Nu

Samedi 28 janvier à 14h30

Visite commentée

Le Nu
Samedi 28 janvier à 14h30

Visite commentée

Pourquoi, au XIXᵉ siècle, les figures sont-elles si souvent représentées nues ? Quelles sont les différentes manières de rendre un corps dénudé ? En lien avec la récente acquisition de Volubilis, nu féminin monumental en marbre d’Alfred Boucher, suivez une visite sur la thématique du nu en sculpture.

Alfred Boucher, Volubilis, vers 1897, marbre © Bowman sculpture

 

Nombre de places limité 

par téléphone au : 03 25 24 76 34

par mail : reservation@museecamilleclaudel.fr

Informations pratiques

Lieu :
Horaires & Tarifs :

14h30

Durée : 1h

 

Tarif : 3€ en plus du billet d'entrée au musée

 

Réservation conseillée :

03 25 24 76 34

reservation@museecamilleclaudel.fr

Il était une fois… un personnage près d’un arbre

Mercredi 22 février à 14h30

Atelier dessin

Il était une fois… un personnage près d’un arbre
Mercredi 22 février à 14h30

Atelier dessin

Hache d’un homme préhistorique, dessin de nymphes dansant au milieu d’un bois, peinture d’une femme lisant… L’arbre est l’élément commun aux œuvres et aux vestiges archéologiques sortis des réserves du musée, que les enfants découvrent exceptionnellement dans une salle fermée au public. C’est ensuite à leur tour de s’essayer au dessin d’un arbre accompagné par un personnage inspiré de la préhistoire, des siècles passés ou bien d’aujourd’hui. 

 

Emile Boeswillwald, Nymphes et écureuil © Yves Bourel

 

Nombre de places limité 

par téléphone au : 03 25 24 76 34

par mail : jeunepublic@museecamilleclaudel.fr

 

Informations pratiques

Lieu :
Horaires & Tarifs :

14h30

 

Durée : 2h

 

Tarif : 5€ par enfant

15€ pour 4 ateliers

À partir de 7 ans

 

Réservation conseillée 

03 25 24 76 34 

jeunepublic@museecamilleclaudel.fr

 

Activités en lien :

 

 

 

Effrayante Gorgone

Mercredi 15 février à 14h30

Atelier jeune public

Effrayante Gorgone
Mercredi 15 février à 14h30

Atelier jeune public

Un atelier qui fera frissonner les enfants… qui n’attendent que ça ! Célia Chambaud conte aux enfants l’histoire de Persée et la Gorgone devant la sculpture de Camille Claudel. À leur tour ensuite de modeler leur horrible Gorgone en argile ! Leurs créatures à la chevelure de serpents effrayeront-elles ceux qui les regardent au point de les pétrifier ?

 

Camille Claudel, Persée et la Gorgone, vers 1897, marbre © Marco Illuminati 

 

Nombre de places limité 

par téléphone au : 03 25 24 76 34

par mail : jeunepublic@museecamilleclaudel.fr

 

Informations pratiques

Lieu :
Horaires & Tarifs :

14h30

 

Durée : 2h

 

Tarif : 5€ par enfant

15€ pour 4 ateliers

À partir de 7 ans

 

Réservation conseillée 

03 25 24 76 34 

jeunepublic@museecamilleclaudel.fr

 

Activités en lien :

 

 

 

Chat-elier

Mercredi 10 juillet à 14h30

Atelier enfants - dès 7 ans

Chat-elier
Mercredi 10 juillet à 14h30

Atelier enfants - dès 7 ans

Les mignons petits chats sculptés par Georges Gardet et ceux peints par Louis-Eugène Lambert inspirent les jeunes participants pour dessiner ou modeler leur matou !  

 

 

 

Informations pratiques

Lieu :
Horaires & Tarifs :

14h30

Durée : 2h

 

Tarif : 5€ par participant

Forfait 15€ pour 4 ateliers

 

Réservation conseillée !

En ligne

03 25 24 76 34 

jeunepublic@museecamilleclaudel.fr