Les Causeuses

CLAUDEL Camille
Les Causeuses Les Causeuses

Les Causeuses

CLAUDEL Camille (1864-1943)
1893 Bronze et marbre (ou albâtre) teinté H. 32 cm • L. 34 cm • Pr. 24 cm Origine : Achat à Reine-Marie Paris en 2008 N° d'inventaire : 2010.1.17 Copyright : musée Camille Claudel / Didier Guy (vue d'ensemble) / Yves Bourel (détail)

Signé sur la terrasse : C. Claudel - Fonte E. Blot no1, 1905


Pour s’émanciper définitivement de la comparaison avec Rodin, Camille Claudel emprunte, dans les années 1890, une voie miniaturiste et intimiste personnelle, singulière. Disponible, elle scrute, observe puis met en scène des instantanés de vie ordinaire : les « Croquis d’après nature » qu’elle décrit à son frère Paul, alors en poste aux États-Unis, à la fin de l’année 1893 (Société des manuscrits des auteurs français). Avec plaisir, elle se nourrit de l’anodin qu’elle transcende. Elle y inscrit une forme d’universalité.

La première version en plâtre des Causeuses, intitulée aussi La Confidence ou Les Bavardes est exposée au Salon de 1895 sous le vocable Croquis d’après nature.

« (...) quatre femmes assises les unes en face des autres dans l'étroit compartiment d'une voiture de chemin de fer et qui semblaient se confier on ne sait quel précieux secret devaient lui suggérer ce prodigieux chef-d’œuvre : les Causeuses. (….) Je ne crois pas me tromper en disant qu'il n'existe à peu près aucune œuvre moderne qui ait l'envergure des Causeuses. (...)  Elle est, d’ailleurs, sans parenté précise avec quoi que ce soit que nous connaissons. », écrit en 1898 son premier biographe Mathias Morhardt. (« Mlle Camille Claudel », Mercure de France, p. 745)

Les critiques sont unanimement élogieuses. Les nombreuses versions, en plâtre, marbre, bronze, onyx, avec ou sans paravent, les chignons des femmes serrés ou relâchés, attestent du succès de ce petit groupe plein de vie.

Il s’agit ici de l’exemplaire personnel du galeriste Eugène Blot (le seul connu avec paravent en marbre) qui acquit la version des femmes aux chignons serrés et en tira dix fontes.