Nouvelle acquisition


30 carnets de dessin de Paul Dubois


Acquisition par préemption en vente publique le 28 octobre 2016


Né à Nogent-sur-Seine en 1829, Paul Dubois est, avec Alfred Boucher, à l’origine de la création du musée Dubois-Boucher en 1902. Ce fut aussi l’un des sculpteurs les plus importants de son temps, directeur de l’École nationale des Beaux-Arts pendant vingt-sept ans, couvert d’honneurs et de commandes publiques. Alors que l’artiste a énormément dessiné pour étudier ses sources et élaborer ses sculptures, le musée Camille Claudel n’en conservait qu’un seul dessin. Cette lacune a été comblée grâce à l’acquisition d’un lot de trente carnets de dessins lors de la vente dispersée à Drouot le 28 octobre 2016 par la maison de vente Millon.

On y compte des carnets témoignant du séjour de l’artiste en Italie, déterminants pour comprendre son évolution vers le courant néo-florentin, qui occupera toute une salle dans le musée, autour des allégories du Tombeau du général de Lamoricière, du Saint Jean-Baptiste et du Chanteur florentin. Par ailleurs, des carnets entiers sont dédiés aux études préparatoires à des sculptures exposées dans le musée (Monument à Jeanne d’Arc, Saint Jean-Baptiste, Eve naissante). Ils viennent compléter notre connaissance du processus d’élaboration de la forme sculptée à travers l’exemple de Paul Dubois (étude des sources de l'artiste, des phases de conception, des changements de partis). Ils ont également une valeur émotionnelle et l’exposition de certains d’entre eux dévoilera aux visiteurs les traces de l'élaboration de l'œuvre dans la tête et par la main de l'artiste. 

[DIAPO=1]