Nouvelle acquisition


Camille Claudel, Buste de Paul Claudel à 37 ans, 1905

Buste de Paul Claudel à 37 ans, 1905 Bronze, fonte Converset, 1912-1913 48,1 x 52,4 x 31,1 cm. Acquis auprès des descendants de Paul Claudel avec le soutien du fonds du patrimoine

 

En 1905, Paul Claudel rentre de Chine où il occupait le poste de vice-consul de Fou-Tchéou. Il commence à écrire Le Partage de Midi, drame inspiré par sa rupture amoureuse avec Rosalie Vecht. De son côté, Camille souffre des suites de sa rupture avec Rodin et du manque de commandes qui la place dans une situation financière difficile. Ils se retrouvent en août pour passer quelques semaines dans les Pyrénées et chacun d’entre eux dresse un portrait de l’autre : Camille modèle une étude de tête qui deviendra le Buste de Paul Claudel à 37 ans, Paul Claudel écrit « Camille Claudel statuaire », texte qui sera publié dans L’Occident et contribuera à faire connaître le travail de sa sœur. Après lui avoir associé la grâce de l’enfance (Buste de Paul Claudel enfant, 1882-1883) et le charme de l’adolescence (Mon Frère ou Jeune Romain, 1878-1880), Camille Claudel modèle les traits de son frère dans la force de l’âge.

La typologie du buste à l’italienne est associée à des yeux lisses, une pose hiératique et au choix de la nudité. Le modelé, d’une grande sensibilité, parvient à exprimer la force intérieure de l’écrivain. Avec cette œuvre, Camille Claudel s’inscrit pleinement dans le retour à l’ordre qui caractérise la sculpture du premier tiers du XXe siècle, où la modernité s’incarne dans une simplification des formes et un certain classicisme. Ce bronze, l’exemplaire qui appartenait à Paul Claudel, constitue un témoignage exceptionnel de la fin de la carrière de Camille Claudel et du lien qui l’unissait à son frère, lien de famille et d’affection, mais aussi affinité entre les sensibilités de deux grands artistes.