Le mythe Camille Claudel

Dimanche 19 novembre 2017

Table ronde

Le mythe Camille Claudel
Dimanche 19 novembre 2017

Table ronde

Camille Claudel (1864-1943) est l’une des rares artistes à avoir autant fasciné par sa vie comme par son œuvre. Après son internement en 1913 suivi d’un oubli de plus d’un demi-siècle, les historiens d’art ont peu à peu redécouvert son œuvre et aujourd’hui le nom de Camille Claudel fait partie de la mémoire collective, artistique, sociologique et populaire. Au tournant du XXe siècle déjà, le mythe se construit autour de l’image de l’artiste de génie, à la fois héroïne et victime. Alors même que l’étude et la reconsidération de son œuvre sont portées par les historiens d’art dans les années 1980, une pièce de théâtre, un roman et des films à vocation biographique rendent populaire la vision romanesque de l’amoureuse au destin tragique et de l’artiste de génie ayant sombré dans la folie. Ce double mouvement est constitutif de la notoriété contemporaine de Camille Claudel.

Alors que les publications scientifiques ont fait sortir l’œuvre de l’oubli et que se multiplient les études culturelles sur la place des femmes artistes au tournant du XXe siècle, soulever la question du mythe Camille Claudel, encore très vivant aujourd’hui, c’est évoquer la présence actuelle d’une artiste et son inscription dans la société. Les interventions d’historiens et de sociologues de l’art, de conservateurs, de psychanalystes, tenteront d’apporter une diversité d’éclairages sur ce thème.

« L’engagement du féminisme dans la diffusion de l’image de Camille Claudel »

Table ronde réunissant Mathilde Huet, historienne de l'art et ingénieur d'études au Service des musées de France de 1998 à 2016, Fabienne Dumont, professeure d’histoire de l’art, Claudine Mitchell, honorary fellow à l'université de Leeds (Grande-Bretagne) et Marie-Josèphe Bonnet, féministe, écrivaine et historienne de l’art, suivie d’un débat animé par Philippe Piguet, critique d’art, commissaire d’exposition indépendant.

Pour clôturer ce week-end, l’artiste-peintre Najia Mehadji présentera quelques-uns de ses travaux inspirés par La Valse de Camille Claudel et reviendra sur la résonance contemporaine de l’œuvre de Camille Claudel en dehors de la figure mythique qu’est devenue l’artiste.

Informations pratiques

Lieu :
Musée Camille Claudel

Auditorium
6, rue Gustave Flaubert
10400 Nogent-sur-Seine

Horaires :

15h

Accès libre (dans la limite des places disponibles)
Réservation conseillée au + 33 (0)3 25 24 76 34 ou par courriel

À télécharger : programme du week-end